Je sais


Les deux,
en silence ils savent c’qu’ils disent.
Il prie
Ici suspendu dans les bras de Dieux.

Jaloux,
Ils n’disent jamais les mots d’amour.
Ils courent
Parce que c’est mieux que crier loup.

Pour eux
Une fleur à la même valeur que l’or.
Ils dort
Avec des petits bises comme berceuses.

Y faut mieux
Aimer avant que le temps nous lavent.
Ils savent
Que la vérité cache dans ses yeux.

Ils s’aiment
Sans dire un mot l’un à l’autre
La notre
Est un propre liaison bohème.

(c) christine DINGLEY 2010

rewritten 2011

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s